Location meublée : durée de préavis, avantages fiscaux et plus encore

La location meublée est une option de plus en plus prisée par les propriétaires et les locataires. En effet, elle présente de nombreux avantages pour les deux parties concernées. Dans cet article, nous allons explorer la durée de préavis requise en cas de résiliation du bail, ainsi que les avantages fiscaux dont peuvent bénéficier les bailleurs qui optent pour cette formule.

Durée de préavis dans la location meublée

Tout d’abord, il convient de rappeler que la durée de préavis dans une location meublée varie en fonction du motif invoqué par le locataire pour résilier le bail. En règle générale, le délai de préavis est d’un mois pour le locataire et de trois mois pour le propriétaire. Toutefois, certaines situations spécifiques permettent au locataire de bénéficier d’un délai réduit à 15 jours :

  • Obtention d’un premier emploi ou mutation professionnelle;
  • Perte involontaire d’emploi (licenciement);
  • Nouvel emploi consécutif à une perte d’emploi;
  • Attribution d’une place en maison de retraite;
  • Raison médicale (état de santé justifiant un déménagement).

Dans ces cas précis, le locataire doit informer son propriétaire par lettre recommandée avec accusé réception en mentionnant clairement le motif invoqué et en fournissant les justificatifs nécessaires.

Avantages fiscaux de la location meublée

La location meublée offre également des avantages fiscaux non négligeables aux propriétaires. En effet, elle permet de bénéficier du régime fiscal de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP). Pour en profiter, il suffit que les recettes annuelles tirées de cette activité ne dépassent pas 23 000 € et qu’elles soient inférieures à 50 % des revenus professionnels du foyer fiscal.

Le régime LMNP se décline en deux options : le régime réel et le régime forfaitaire (ou micro-BIC). Le choix entre ces deux régimes dépendra principalement des recettes locatives perçues et des charges engagées par le propriétaire.

Régime réel

Le régime réel permet au propriétaire de déduire l’intégralité de ses charges liées à la location meublée (travaux, intérêts d’emprunt, taxe foncière, frais de gestion…) ainsi que les amortissements correspondant à la dépréciation du bien immobilier et du mobilier. Cette option est particulièrement avantageuse lorsque les charges sont supérieures à 50 % des recettes locatives.

Régime forfaitaire (micro-BIC)

Le régime forfaitaire ou micro-BIC est applicable si les recettes annuelles ne dépassent pas 70 000 €. Il offre un abattement forfaitaire de 50 % sur les recettes locatives, représentant la prise en compte des charges. Ce régime est intéressant lorsque les charges sont inférieures à 50 % des recettes locatives.

Autres avantages de la location meublée

Outre la durée de préavis et les avantages fiscaux, la location meublée présente d’autres atouts pour les propriétaires et les locataires :

  • Flexibilité : le bail meublé offre une plus grande souplesse pour le locataire, qui peut résilier le bail plus rapidement en cas de besoin;
  • Rentabilité : en général, le loyer d’une location meublée est supérieur à celui d’une location vide;
  • Protection du patrimoine : la dépréciation du bien immobilier et du mobilier est compensée par les amortissements dans le cadre du régime réel;
  • Simplicité pour le locataire : ce dernier n’a pas besoin d’investir dans l’achat de meubles et d’équipements.

En somme, la location meublée constitue une solution attractive aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires. La durée de préavis réduite et les avantages fiscaux offerts par le statut LMNP en font une option particulièrement intéressante sur le marché immobilier actuel.